Maxye // Scilicet : L’interview de la programmatrice

"Ça se passe très bien, les DJs et le public adorent le lieu et l’ambiance, il y a une belle énergie et ce n’est que le début !"
Maxye
DJ & programmatrice au Scilicet

1. Parle nous de tes premiers pas vers la musique. Tu as commencé par le piano, c’est ça ?

Tout à fait, un peu de guitare par la suite et un walkman (puis iPod puis smartphone) vissé sur les oreilles depuis toujours.

2. Et qu’est-ce que ton expérience de 2 ans à Berlin a révélé concrètement pour toi ? (ce qui t’a fasciné, et ce qui t’a donné envie d’être DJ)

Berlin est une ville qui donne envie de réaliser tes rêves les plus fous. Je pense que ça m’a donné la confiance nécessaire pour sauter le pas tout en ayant l’impression de rejoindre une grande famille au sein de laquelle je me sentais à ma place.

3. Est-ce que tu te souviens de la première fois où tu as mixé ? C’était où ? Quel contexte ? Ton sentiment ?

La première fois où j’ai mixé c’était au Batofar en plein peak de soirée, c’était très impressionnant et j’ai raté lamentablement ma première transition mais je suis devenu accro à l’adrénaline que ça procure ainsi qu’à l’énergie d’un public qui danse.

4. Qu’est-ce que le Lab Festival a changé pour toi ?

Le Lab Festival m’a permis de rencontrer et d’échanger avec des gens du même milieu professionnel que moi et m’a donné une sorte une visibilité et une reconnaissance vis-à-vis des DJs parisiens.

5. Comment tu décrirais ta façon de travailler ? Repérer les bons morceaux ? Les faire matcher entre eux ? Comment tu fonctionnes ?

Tout se fait à l’oreille, plus tu écoutes de musique plus tu l’éduques et tout ça devient une évidence. Je ne réfléchis plus trop à ce genre de chose, je sais tout de suite quand un morceau me plait et avec quoi il pourrait bien coller.  

6. Comment tu décrirais ton univers musical aujourd’hui ? Et d’où viennent tes principales influences ?

Mon univers musical est assez large, j’écoute et je joue beaucoup de styles différents mais le point commun entre eux est que j’aime quand il y a ce petit quelque chose qui groove. Je crois que c’est cette curiosité qui fait de moi une bonne programmatrice. Quant à mes influences, elles viennent de toutes les époques et de tous les pays.

7. Aujourd’hui tu es programmatrice au Scilicet, qu’est-ce qui t’as plu dans ce projet ?

Le lieu est incroyablement beau, bien situé, l’équipe est géniale et il y a aussi le fait que tout soit à construire en termes d’identité artistique. C’est un challenge mais ça permet de donner une vraie personnalité au lieu..

8. Que souhaites tu insuffler au lieu ?

Mon but est d’en faire un lieu chaleureux et festif où tout le monde se sent bien et où on peut y faire de chouettes découvertes musicales en buvant un bon cocktail.

9. La programmation est assez récente au Scilicet, comment ça se passe en ce moment ?

Ça se passe très bien, les DJs et le public adorent le lieu et l’ambiance, il y a une belle énergie et ce n’est que le début ! J’ai hâte de développer encore plus le Scilicet et d’en faire un lieu incontournable de la capitale.

10. Tu nous prépares quoi pour les mois à venir au Scilicet ?

Des surprises, le retour des beaux jours, du groove, de la bonne humeur et des fêtes mémorables.

11. C’est quoi ton meilleur son en ce moment pour danser ?

Hammond Classics – Gartagena

12. C’est quoi ton meilleur son en ce moment pour lover ?

Snoh Aalegra – Situationship

13. C’est quoi le plaisir coupable musical d’une DJ en 2020 ?

Eve – Who’s That Girl (j’ai re-pioché dans mes anciennes playlists)

14. Hormis la musique, t’as d’autres passions ?

La cuisine, je suis d’ailleurs entrain de passer mon CAP cuisine en parallèle.

15. T’écoutes quoi en boucle en ce moment ?

Mézigue – Du son pour mes chaussures

16. Un DJ à découvrir à nous proposer ?

Deux gangs de filles à suivre d’urgence à paris en ce moment : « Bande de Filles » et « VeSTes »

17. Quels sont tes projets à toi ?

Je développe ma carrière de DJ et de productrice, j’aimerai sortir un EP courant 2020 et obtenir mon CAP cuisine en fin d’année.

Retrouvez Maxye :

Le son pour groover...

Le son pour lover...

Le son à l'ancienne

Le son en boucle du moment

Ca y est, vous vous êtes surpris à rouler des épaules, et à balancer les hanches ? Le groove s’est emparé de vous ?

Pour connaître la prog’ du moment au Scilicet, soigneusement préparée par Maxye, abonnez-vous à la page Facebook du Scilicet !